Le gravel et le trike

Le gravel est une pratique qui se développe depuis quelques années avec l'apparition de vélos spécifiques: cadre, guidon, jantes, pneus sont les principales innovations chez les fabricants de cycles. Cette pratique implique de nouvelles façons de pratiquer notre discipline. Mais qu'en est-il pour le vélo couché ?

Certaines de nos machines sont plutôt typées "randonnées" que route: fourche, guidon, roue sont alors issues des gammes "allroad" des vélos droits. Cependant, peu de pratiquant en vélo couché s'aventurent sur hors des routes, hors mis les "voyageurs".

Depuis cette saison, dans mon Club de St Martin de seignanx, en plus du VTT, certains se sont équipés de vélo "gravel". La topographie, la variété des paysages et le nombre de chemins et pistes en tous genres favorisent cette pratique ludique. La longue distance et le bikepacking sont aussi de bons moyens de sortir des sentiers battus. Alors, si rarement je me suis écarté des routes ou pistes avec mon vélo couché, je me suis dit que le trike pouvait être la bonne solution pour risquer l'aventure. Il y a un peu plus de quatre ans, je suis parti avec mon "Z" et son attelage "Extrawheel" direction Quiberon par la vélodysée puis en 2018, St Marin Crozon-Morgat en Bretagne par le Canal de Nante à Brest.  Entre temps, j'ai fait le canal des deux mers de Bordeaux jusqu'à Sète puis retour jusqu'à St Martin avec mon trike Hase Kettwiesel aidé par son assistance Shimano Steps. Un régal, avec presque 1200 km effectués.

Ces longues escapades, m'ont encouragées pour essayer mon Pelso préparés en avril 2019, pour me lancer en mode léger avec mes sacoches Radical Racer, en "bandoulière" pour Banyuls-sur-Mer depuis l'Océan Atlantique. La polyvalence de se vélo m'a conforté dans mon choix de voyager léger sans stress...

Cependant, pour se lancer hors route ou chemin, il me faudra une monture différente: le trike. Etant déjà équipé, je m'aventure avec un ami du club déjà adepte de la pratique. Nous décidons de partir sur des circuits alternant route et terre. Les chemins aux alentours sont nombreux et il suffit de regarder autour de soi pour bifurquer dans les sous bois. Le Hase existe en version Cross pour les terrains accidentés. Je ne prends pas de risque avec ma monture car je resterai raisonnable sur l'état des chemins empruntés. 3 sorties plus tard, je me régale. Il ne s'agit pour autant pas de se mesurer à la légèreté des vélos gravels étudiés pour. Cependant, vous pouvez vous amuser avec un tel engin!

pour: la stabilité, l'assistance électrique dans les pentes, la suspension pour le confort

contre: le poids sera pénalisant dès que le terrain devient très meuble, les pneus Schwable Marathon plus plutôt route que tout terrains, l'autonomie plus limitée à cause du terrain

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Notre site Le vélo couché par guyetsamachine est listé dans la catégorie Cyclisme : Cyclo-tourisme de l'annuaire Referencement organique