Zockra HR 700: premier bilan

Depuis le début de l'année, je roule en ZOCKRA HR 700. Après presque 3000 km effectués, je peux donner mes premières impressions sur ce vélo couché. Inutile de faire des comparaisons avec mon anciene monture tant celle-ci était différente de la nouvelle. La position plus allongée du ZOCKRA dont le siège est à 20° par rapport à 27° sur l'OPTIMA Cougar, l'absence d'amortisseur et le matériau carbone m'ont fait craindre une perte de confort importante. Aujourd'hui, je peux dire que sur ce point je suis agréablement surpris. Avec les roues MAVIC Ksyrium SLS et des pneus en 700x25C il n'y a que sur des chaussées très dégradées que le ZOCKRA fait valoir son comportement sportif. Il est important que l'appui tête, que je trouve trop petit à mon goût, soit bien réglé: trop haut, la partie arrière du casque peut gêner, trop bas votre tête n'aura pas l'appui suffisant pour reposer vos vertèbres cervivcales. Ces premiers réglages effectués, je me rends rapidement compte des changements de pilotage: plus court que le Cougar, les virages sont enchainés de façon plus incisive. La différence de poids se fait également sentir dans les montées et la rigidité du cadre permet une bonne vitesse de pointe ou de maintenir une vitesse élevée.

Pour moi, les points à améliorer sont: le passage de la chaîne à mi hauteur de la fourche est gênant sur les montées de cols avec virage en épingle et le freinage perfectible des étriers CNC X-EYED. Sur la partie arrière, la plaque de fixation en alu, n'est pas assez épaisse et la vis unique de fixation forment un ensemble pas suffisamment rigide tandis qu'à l'avant, une fouche avec une intégration des freins augmenteraient la puissance de freinage. Au début, le freinage surprend puis s'améliore au fur et à mesure du rodage des jantes et des patins de freins. Malgré tout, je pense que Malric peut améliorer cette partie.

Pour le reste, ce vélo est fantastique: léger, rigide et confortable malgré tout, il procure à son pilote, quand les jambes sont au rendez-vous, des sensations extraordinaires. J'ai jamais roulé aussi vite avec un vélo sur du plat et sur des longues distances, la fatigue ressentie est bien moins grande qu'avec un vélo plus lourd. Ainsi, la récupération est plus rapide et les sorties peuvent s'enchaîner à une plus grande fréquence. Alors, ceux qui hésitent encore à acheter un tel matèriel peuvent me joindre: je leur donnerai un avis objectif basé sur ma propre expèrience...Laissez vous tenter

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    online editing services (mardi, 27 décembre 2016 13:04)

    cool! I like that you are doing your lyubimymdelom and enjoy it

Notre site Le vélo couché par guyetsamachine est listé dans la catégorie Cyclisme : Cyclo-tourisme de l'annuaire Referencement organique