Cols d'Otxondo et d'Ispéguy

Les Cols d'Otxondo et d'Ispeguy ne sont pas difficiles et restent accessibles en vélo couché, sans trop forcer. Néammoins, ne vous y trompez pas, il faudra tout de même appuyer sur les pédales.

Au départ du village d'Espelette, la montée d'Otxondo (Côté Espagnol) se fait dans la forêt, une grande partie, après avoir gravi le petit Col de Pinodieta, traversé le magnifique village d'Ainhoa et le poste frontière à Dancharria. La route est large et en excellent état. Otxondo culmine à un peu plus de 600 m d'altitude. Vous monterez par palier avec des temps de récupération suffisants pour pas être dans le rouge. La descente est très bonne et la vitesse sera importante pour celui qui aime les sensations. 

Attention tout de même à la bifurcation vers Ispéguy sur la gauche au village d'Ordoki. Ensuite, vous attaquez Ispéguy, toujours dans la forêt. Les virages s'enchainent avec pour certains une bonne pente mais globalement, ce col est lui aussi tout à fait réalisable, pour celui qui est entraîné à ce type d'effort.

Au sommet, arrêtez-vous à la "venta Peio", sur votre gauche, 50 mètres avant le sommet, et dégustez-y un casse-croûte au fromage de brebis avec un bon demi. La descente côté français a été refaite jusqu'à environ 3 km de St Etienne de Baïgorry. Le retour se fait par Louhoussoa, Itxassou, Larressore puis le point de départ Espelette. Vous aurez effectué une boucle de 80 km....Superbe matinée en perspective.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Berg (dimanche, 13 janvier 2013 18:35)

    je l ai fait en aout, mais dans l autre sens, départ de Bayonne. Ispeguy assez raide quand même depuis Baygorri.

Notre site Le vélo couché par guyetsamachine est listé dans la catégorie Cyclisme : Cyclo-tourisme de l'annuaire Referencement organique