Pièces d'usures

Dans le vélo couché comme sur un vélo normal, certaines pièces sont à vérifier régulièrement. La chaîne, composée de 3 mises bout à bout, doit être entretenue régulièrement ainsi que la cassette et les plateaux. Pour se faire, je l'essuie avec un chiffon avant de remettre un filet d'huile.

La roulette intermédiare, sur le brin tendu, possède un pignon de 14 ou 15 dents qu'il faut, lui aussi, surveiller. Quand on pédale, la tension de la chaîne exerce une pression importante sur ce pigon et sur son axe via son roulement. Le démonter 1 ou 2 fois par an, suivant la fréquence de l'entraînement et les kilomètres effectués, est nécessaire.

Les cables des freins et des dérailleurs sont à changer dès qu'ils s'éfilochent ou frotte dans les gaines. Ils peuvent détériorer celles-ci par le frottement induit par leur utilisation. Dans ce cas, on changera également les gaines.

Ces opérations sont simples à réaliser soi-même. Mais il est parfois préférable d'utiliser les compétences d'un professionnel pour mener à bien ces changements.

Faites confiance à votre vélociste habituel et repartez pour un tour... 

Pour le reste, la direction, la boîte de pédalier, les roulements des roues, l'outillage spécifique nécessaire, demande la main du professionnel.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Notre site Le vélo couché par guyetsamachine est listé dans la catégorie Cyclisme : Cyclo-tourisme de l'annuaire Referencement organique